campagne nationale de reboisement : Le Premier ministre donne le coup d’envoi

campagne nationale de reboisement : Le Premier ministre donne le coup d’envoi

Le Premier ministre, Abdelaziz Djerad a donné samedi, en compagnie d’une délégation ministérielle, à partir de Tipasa, wilaya la plus touchée dernièrement par des incendies de forêts, le coup d’envoi de la campagne nationale de reboisement, à l’occasion de la journée nationale de l’Arbre, sous le solgan “qu’il le plante”.

A cet effet, 250.000 arbres seront plantés à travers le territoire national dont 3.000 à Tipasa essentiellement des oliviers, étant la wilaya la plus touchée par les incendies de forêts survenus dernièrement, avec des pertes estimées à 3.800 hectares dont 820 hectares lors de la nuit du 6 au 7 novembre dernier ayant fait deux morts.

Cette initiative, organisée dans les hauteurs de Tipasa, au barrage Boukerdane à Sidi Amar et qui coïncide avec la journée internationale des droits de l’enfant, a vu la participation de jeunes scouts musulmans algériens (SMA), de cadets de la Nation, de citoyens et d’acteurs de la société civile.

L’Etat compte, à travers cette initiative, planter lors de la campagne 2020-2021, plus de 31500.000 arbres à travers le territoire national, tandis que le bilan de la précédente campagne a connu la plantation de 11500.000 arbres.

Djerad appelle à l’accélération des procédures d’indemnisation des agriculteurs touchés

Le Premier ministre a appelé les services concernés à “accélérer” les procédures d’indemnisation des agriculteurs touchés par les incendies de forêts enregistrés la nuit du 7 au 8 novembre dans huit wilayas. “Il est impératif de procéder à l’indemnisation des agriculteurs sinistrés “dans un délai n’excédant pas le 15 décembre prochain”, a-t-il dit insistant sur “l’allègement des procédures administratives” à cet effet.

M. Djerad a évoqué, dans ce sens, les victimes qui ont péri lors de ces incendies, au nombre de deux morts, soulignant que le gouvernement “assurera l’indemnisation de leurs familles”.

Tipasa est la wilaya la plus touchée dernièrement par des incendies de forêts, avec des pertes estimées à 3.800 hectares dont 820 hectares lors de la nuit du 6 au 7 novembre dernier ayant fait deux morts.

Le Premier ministre a qualifié la journée nationale de l’arbre “de journée particulière”, au vu des “pertes importantes” occasionnées dernièrement aux forêts, rappelant que “les enquêtes ont démontré l’acte criminel avec la complicité de parties hostiles à l’étranger”.

La forêt est “une richesse nationale qui constituait jadis un rempart contre le colonisateur qui l’avait submergé de Napalm”, a soutenu M. Djerad, ajoutant que “les ennemis d’aujourd’hui ont voulu attenter aux forêts à travers des opérations préméditées, mais notre réponse sera pacifique en procédant au reboisement”. Il a appelé, à l’occasion, “tous les Algériens à planter des arbres, symboles de liberté et de régénération”.

M. Djerad a également tenu à souligner que cette journée coïncide avec la journée internationale des droits de l’enfant, ajoutant que “l’arbre est le fruit de la vie comme l’enfant est le fruit de l’humanité”.

Souhaitant une “année scolaire réussie aux élèves”, M. Djerad a appelé la famille éducative à davantage de mobilisation pour se protéger et protéger les élèves, à travers le strict respect du protocole de prévention contre la Covid-19.

Pour rappel, le Premier ministre, Abdelaziz Djerad avait donné samedi, en compagnie d’une délégation ministérielle, à partir de Tipasa, wilaya la plus touchée dernièrement par des incendies de forêts, le coup d’envoi de la campagne nationale de reboisement, à l’occasion de la journée nationale de l’Arbre, sous le solgan “qu’il le plante”.

Cette initiative, organisée dans les hauteurs de Tipasa, au barrage Boukerdane à Sidi Amar a vu la participation de jeunes scouts musulmans algériens (SMA), de cadets de la Nation, de citoyens et d’acteurs de la société civile.


Lien de l'article: https://fr.ennaharonline.com/?p=807793

Commentaires (0)

Monde

Recommandés